• Cecile

Ce fameux lâcher prise !


Le lâcher prise est une vraie quête, une sorte de graal du développement personnel.

Il n’y a pas plus essentiel et en même temps plus difficile à mettre en œuvre dans son quotidien, mais pourtant il est fondamental et indispensable pour vivre sereinement.


Le concept semble simple et facile à comprendre de prime abord mais il est en fait d’une profondeur abyssale et difficile à installer dans son quotidien. L’adopter dans la vie de tous les jours et en faire un nouveau mode de fonctionnement nécessite un réel engagement et un travail sur soi important.


Tout d’abord il faut abandonner l’idée que le lâcher prise serait une forme de résignation. Lâcher prise ce n’est pas capituler, être soumis ou lâche. Ce n’est pas non plus se désengager et rester passif.


L’éducation est le berceau de nombreuses croyances dont certaines jouent un rôle important dans la façon d’appréhender la vie. Ne pas renoncer, s’accrocher, se faire respecter … sont autant d’exhortations entendues dans l’enfance et transformées en croyances. Souvent, dans le même temps s’est dessiné petit à petit une image idéale et précise de la vie qui doit être investie et vers laquelle courir. Avoir un travail sérieux, une famille, des enfants, … tous ces éléments composent une image d’Épinal, une idée précise de qui ont doit être et où on doit arriver. Mais cet objectif et ces croyances sont autant de contraintes, sources d’obligations, de pression et donc de stress.

Tout cela ne laisse que peu de place à l’imprévu, et pourtant rien n’est écrit à l’avance !



Pourquoi est-il important de lâcher prise ?


Le chemin à suivre pour atteindre tous ces objectifs et cette vie idéalisée s’apparente rapidement à un tunnel dont il ne faut pas sortir, voir un goulet d’étranglement dont on ne peut plus sortir. Perdre le contrôle des évènements devient une préoccupation. Les choses doivent se dérouler comme attendu. Le reste n’est pas au programme.

L’avenir devient rapidement source de craintes, d’inquiétudes et de stress a l’idée que les choses puissent ne pas se passer comme prévu.


Pour vous convaincre de l’importance de lâcher prise voici certains des impacts du stress sur l’organisme.

Le stress agit comme un phénomène d’usure sur l’organisme. La précocité et l’intensité de cette usure dépendent de la fréquence, la quantité, l’intensité et l’accumulation du stress.

Lorsque le système nerveux perçoit une menace, il sécrète deux hormones que sont l’adrénaline et le cortisol qui déclenchent des réactions sur plusieurs organes.

Le cœur, les vaisseaux sanguins, les artères, et la qualité même du sang s’en trouvent impactés (attaque cardiaque, cholestérol, hypertension artérielle, problème de peaux comme le psoriasis ou l’eczéma, …).

Le système immunitaire peut se trouver affaibli et donc plus sensible aux attaques virales.

Le stress peut aussi altérer le bon fonctionnement du système nerveux et accentuer les états d'anxiété, d'angoisse et de dépression, mais aussi déclencher des attaques de panique, des insomnies ou des maux de tête.

Les poumons ne sont pas en reste. Les asthmatiques savent que le stress peut provoquer une crise. De la même façon, le stress peut altérer la libido, l’érection ou le cycle menstruel.


Des chercheurs Australiens de l’université de Curtin ont même publié les résultats d’une méta-analyse dans la revue Biological Reviews dans lesquels ils évoquent un lien entre le stress chronique et une inflammation des cellules immunitaires du cerveau et augmentent le risque de neurodégénérescence et de démence (maladie d'alzheimer).


Je pense que vous êtes convaincus qu’au-delà même de l’aspect développement personnel, il est capital de savoir gérer son stress et donc d’apprendre à lâcher prise.



Alors, que veut dire lâcher prise ?


Lâcher prise c’est changer son mode de fonctionnement en modifiant sa façon de percevoir et de réagir aux évènements.

Évidemment il serait plus confortable de pouvoir se dire et constater que les choses se déroulent conformément à ce que l’on a prévu.

Mais par définition, l’avenir est un temps à venir, il n’existe pas encore et rien n’est écrit. Le plus souvent, la vie ne se passe pas de la façon dont vous avez pu l’imaginer et malheureusement, ce n’est pas en s’obstinant que la réalité se conforme aux souhaits, aux croyances ou aux scénarios élaborés. En s’acharnant on ne fait que cristalliser les choses et s’enfermer dans des émotions négatives.


Cette volonté de tout contrôler vient d’une tentative le plus souvent inconsciente de se protéger, se mettre à l’abri et supprimer tout risque de souffrance. Mais plus vous vous entêterez à contrôler ce qui se trouve à l’extérieur de vous-même, plus vous vous détournerez de celui ou celle que vous êtes réellement.


Lâcher prise c’est comprendre et accepter que tout ne dépend pas de vous, que vous ne pouvez pas tout décider, anticiper, régenter et que la vie est et continue à côté et en dehors de vous. Il faut admettre que certaines choses surviennent ou se décident indépendamment de vous, qu’elles échappent à votre volonté. La réalité doit être accueillie comme telle même si cela ne correspond pas à vos désirs.


Ce qui ne peut être changé ne mérite pas de ressassement mental de votre part. Au-delà d’une vaine dépense d’énergie, ces ruminations vous accaparent et vous détournent de l’instant présent, de ce qu’il peut offrir ou proposer. Vivre le moment présent élimine les pensées parasites.



Mais il n’est pas aisé de renoncer à cette habitude de tout contrôler, de ce besoin de tout comprendre et de s’abandonner à la vie. Cela nécessite d’accepter ce qui se présente, laisser ce qui n’est plus, ne pas craindre le futur et ne pas regretter le passé.


« Il ne faut pas demander que les événements soient comme tu le veux, mais il faut les vouloir comme ils arrivent ; Ainsi ta vie sera heureuse. » Epictète

Pour lâcher prise il faut croire en soi et faire confiance à la vie.



Comment lâcher prise ?


Lâcher prise n’est pas simple, cela nécessite un vrai travail sur soi. Pour agir sur ce comportement, il faut d’abord l’identifier et en comprendre le fonctionnement. Quelles sont les peurs, croyances, émotions et perceptions sous-jacentes ?

Car ce qu’il est nécessaire de changer ce sont les réactions face aux évènements extérieurs. Changer l’extérieur, lorsque cela est possible ne pas garantie pas que les choses s’améliorent. Le seul endroit où l’on ait de l’influence est notre monde intérieur.

Parfois même ce monde intérieur est difficile à atteindre lorsque certains évènements de la vie ont été profondément enfouis, l’hypnose peut alors être d’un grand secours.


Lâcher prise nécessite juste d’être et de laisser être. Il faut admettre que les autres ont le même libre arbitre que celui auquel on prétend, il faut donc leur en laisser la possibilité.

Juste être soi n’est déjà pas si simple, il faut avoir confiance en qui on est pour se laisser aller à être soi. Avoir confiance en soi permet de ne pas se sentir attaqué ou remis en question à la moindre contrariété. Une décision qui ne va pas dans votre sens, une nouvelle qui tarde ou un ami qui ne rappelle pas ne sont plus des sujets qui vous atteignent, vous font douter de qui vous êtes, de ce que les autres pensent ou vous interrogent sur le respect qu’ils peuvent vous porter. Plus besoin d’impressionner, d’avoir le dernier mot, de vous justifier, de vous comparer aux autres ou d’avoir à tout comprendre pour accepter les choses.

Il devient plus facile de s’écarter de ces croyances issues de l’éducation et qui enferment dans un schéma de vie établi à l’avance puisque quoiqu’il arrive la confiance en soi est là.

Avoir confiance en soi affranchi du besoin d’attirer la lumière sur soi ou de chercher systématiquement de la compagnie pour se convaincre de l’importance que l’on a pour les autres et éviter la solitude.


En connaissant vos qualités, vos points de vulnérabilité, vos émotions et les réactions qu’elles provoquent vous prenez conscience de qui vous êtes, vous éloignez vos craintes, vous vous apprivoisez pour enfin devenir votre meilleur ami et vous offrir la possibilité d’être authentique. La connaissance de soi est la pierre angulaire du lâcher prise, elle permet d’éviter la répétition des réactions inadéquates.


« Qui craint de souffrir souffre déjà de ce qu’il craint » - Montaigne

Plus la confiance est importante, plus le lâcher prise peut s’installer rapidement. Au contraire, plus la méfiance est présente, plus le besoin et la volonté de contrôle sont importants. Ce comportement est normal. Un animal qui se sent menacé est vigilant et surveille les alentours, lorsqu’il est en confiance et se sent en sécurité il se relâche et s’abandonne.


Mais lâcher prise, c’est aussi se concentrer uniquement sur ce que vous pouvez changer et diriger votre énergie sur ce qui dépend de vous et est bénéfique à votre vie.

Si au contraire vous gaspillez votre énergie en vous focalisant sur ce que vous ne pouvez pas changer, vous ne générerez que frustration et ressentiment.

Pour cela il faut prendre conscience et accepter que les évènements existent indépendamment de vous et que vous ne pouvez pas influer sur leur déroulement. Ces événements peuvent cependant vous impacter. Ils traversent votre quotidien, votre vie, parfois vous heurtent de plein fouet mais vous ne pouvez rien y faire. Ils ne dépendent pas de vos choix ou de vos décisions. Peu importe ce qui arrive, s’y accrocher les figent dans votre vie et nourrit vos émotions négatives. Vous n’y pouvez rien, alors ne les arrêtez pas, laissez-les vous traverser. Ce n’est pas chose aisée au début mais une fois intégré vous ressentirez une profonde libération.


Accepter avec sérénité ce qui ne peut pas être changé est une chose mais faire la paix avec ce qui a été est tout aussi indispensable.

Le passé ne peut disparaitre ou être changé mais il peut et doit contribuer positivement au présent. Il faut pour cela rassembler et comprendre ce qui est en nous et nous constitue pour l’intégrer et ouvrir le champ des possibles de l’avenir en lâchant prise.

Il faut laisser derrière soi tout ce qui n’a plus lieu de faire partie de votre vie, abandonner les fardeaux encombrants qui empêchent d’avancer et d’évoluer et laisser les plaies du passé se refermer une bonne fois pour toute. Il peut s’agir de pardonner, de guérir de ses ressentiments, d’accepter sa part de responsabilité, d’examiner les choses avec un autre point de vue, …


Le ressassement de ce qui a été, ce qui aurait pu être évité, et la comparaison entre ce qui est et ce qui doit être, … doivent être abandonnés car stériles et consommateurs, en pure perte, d’énergie. Ces allers et retours entre le passé et le futur ne permettent pas d’être et de profiter du présent qui est le seul moment de vie qui existe.

S’ancrer dans le présent permet de se détacher des peurs du passé et des espérances et projections faites sur l’avenir.


« Parfois lâcher prise est un acte plus puissant que de se défendre ou s’accrocher » - Eckhart Tolle

Si Le lâcher prise est difficile c’est le plus souvent parce qu’il fait écho à des situations dans lesquelles les blessures et les douleurs ont été importantes. Inconsciemment des stratégies d’évitement et de contrôle se mettent alors en place afin de ne pas se retrouver confronté à nouveau aux mêmes souffrances et pourtant la vie continue. Les séparations, les deuils, les souffrances existeront à nouveau tout comme les joies, les naissances et le bonheur.

Il faut accepter le principe d’impermanence de la vie et suivre le flot de la vie plutôt que de nager à contre-courant.



Que faire

Ressentir plutôt que penser,

Lâcher plutôt que s’accrocher,

Composer plutôt que s’acharner,

Accepter plutôt que contrôler,

S’adapter plutôt que prévoir,

S’ancrer dans le présent plutôt que ruminer,

Se laisser traverser plutôt que résister,

Abandonner l’orgueil et cultiver le pardon,

Déposer ce qui pèse et s’abandonner à ce qui est,

Vivre la grande aventure qui est d’être soi, juste soi et c’est déjà beaucoup !


Arrêtez de vouloir lâcher prise, juste … Lâchez prise et faites un pas, même petit, chaque jour.


Lâcher-prise est plus facile à dire qu’à faire et le chemin à emprunter pour y parvenir un peu long et ardu mais lorsque le lâcher-prise devient un mode de vie, le sentiment de libération est incomparable.

88 vues