Exprimer ses émotions pour qu’elles ne s’impriment pas



« Les mots manquent aux émotions » - Victor Hugo


Combien de fois étant petit, et même parfois plus grand, nous a-t-on répété qu’il ne faut pas pleurer en public, ne pas rire trop fort, ne pas laisser éclater une colère, ne pas jeter son bonheur aux visages des autres, ne pas …

Et pourtant, mettre un couvercle sur la marmite et laisser ces émotions et ressentis bouillonner à l’intérieur, c’est prendre le risque d’une implosion ou d’une explosion, voire même des deux.


Les émotions non dites se cristallisent et laissent des marques qui, avec le temps deviennent de plus en plus profondes, s’installent de façon de plus en plus durable, et bientôt rongent de l’intérieur. Lorsqu’elles deviennent trop douloureuses, ces émotions commencent alors à ressortir en laissant apparaitre tout un ensemble de manifestations tels que le stress, l’agressivité, la colère, … qui non seulement sont négatives pour vous et votre santé mais que votre entourage ressent, … pour ne pas dire subit.

Ne pas dire ses émotions, c’est prendre le risque qu’elles vous grignotent de l’intérieur, et qu’elles agissent sur votre corps, votre esprit, vos énergies et votre entourage.


Il ne faut donc pas attendre que ces émotions vous envahissent, que la douleur devienne insupportable et vos limites soient atteintes.


Ce qui n'est pas exprimé Reste dans le cœur Et peut le faire éclater
William Shakespeare


Aucune émotion ne doit être réprimée ou refoulée. Il n’est pas question de taire une colère, de ne pas dire sa tristesse ou de ne pas exprimer son angoisse. Il n’y a rien à cacher, rien de honteux, rien qui puisse nous trahir, il n’est pas question de faiblesse ou d’impudeur.

Les émotions non exprimées ou mal vécues sont à l’origine de nombreuses maladies psychosomatiques allant des maux de tête aux problèmes artériels.

Les émotions se manifestent en nous de façon spontanée, les réprimer ou les ignorer n’est pas sans conséquences.



Identifier ses émotions


Exprimer ses émotions c'est tout d’abord les identifier.

Prenez l’habitude, lorsque vous percevez en vous un changement émotionnel ou des sensations nouvelles, de vous accorder quelques minutes pour identifier précisément ces sensations dans votre corps. Que ressentez-vous ? Pourquoi maintenant ? Que s’est-il passé ? Les causes peuvent être extérieurs, mais elles peuvent aussi provenir de vos propres pensées. Prêtez attention aux réactions de votre corps.


Portez ensuite votre attention sur les sentiments que cela a provoqué. Comment ces ressentis et émotions se sont-ils conscientisés chez vous ? Il est important de comprendre ce point car si les émotions sont fugaces les sentiments sont durables. Cette étape vous permettra de faire le lien entre les émotions, les ressentis et les sentiments générés.

Comment tout cela s’est-il traduit.

Placez-vous en spectateur et observez votre réaction émotionnelle.


« Se connaitre soi-même est le début de toute sagesse » - Aristote


Comprendre et accepter ses émotions


Contrairement à ce que l’on entend souvent, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions.

Vous avez le droit de pleurer, d'être en colère, d'être triste ou encore mieux, tout simplement d'être heureux. Toutes les émotions sont chargées de sens et apportent des indications. Elles sont un lien entre le cerveau et le corps. Une émotion est un signal qui ne doit pas être inhibé.


Si nous éprouvons de la tristesse, c’est que nous avons encore besoin de temps pour panser nos blessures, nous réparer et accepter ce qui doit l’être, si nous sommes en colère c’est souvent que nous avons le sentiment que l’on a nous a manqué de respect ... peut-être que certaines limites doivent être fixées ou reprécisées.

Chacune de ces émotions doit être identifiée, vécue, ressentie, et comprise.

Mais alors pourquoi a-t-on autant de difficultés à se laisser aller, à exprimer nos ressentis, à mettre des mots sur ce que nous éprouvons ?


Cette incapacité à parler de soi, à verbaliser ce que l’on ressent provient le plus souvent de notre éducation. Le cadre familial dans lequel on a évolué et les modèles de communication auxquels on a été habitué posent une empreinte lourde sur notre capacité à nous exprimer. Ce ne sont pas les mots qui manquent mais plutôt cette obligation de bienséance et de pudeur qui nous interdisent de les exprimer. On nous a le plus souvent enseigné à nous contrôler, distillant de façon insidieuse qu’il est inconvenant d’exprimer ses sentiments en public.

Nous avons donc appris à tout masquer, à tout retenir, à ne pas ennuyer notre entourage avec nos histoires. On nous a enseigné que le temps fait son œuvre et aide à oublier ou à s’habituer. Il suffit juste d’attendre en prenant sur soi.


Lorsque plus tard, on comprend l’importance de parler, d’exprimer ce que l’on ressent, il faut commencer par désapprendre tout ce que l’on nous a soigneusement enseigné, … puis s’apprivoiser. Apprendre à se poser dans le moment présent et s’observer. Apprendre à s’écouter et enfin parvenir à avoir cette connaissance émotionnelle de soi qui permet d’identifier les émotions.


« Se taire et brûler de l’intérieur est la pire des punitions qu’on puisse s’infliger. » - Frédérico Garcia Lorca


Alors, lorsque vous commencerez à percevoir un sentiment essayez simplement d’en parler sur le moment. Cet instant où l’émotion n’en est qu’à son début et ne vous a pas encore entièrement envahi.

Prenez une grande respiration et ayez confiance, confiance en vous, confiance en l’autre et en sa bienveillance. Laissez libre cours à vos émotions et laissez-les simplement s’exprimer et couler à l’extérieur.

Au début, vous aurez peut-être l’impression de passer votre temps à vous plaindre. Vous serez surpris par la quantité et la diversité des choses que vous allez exprimer. Vous allez aussi certainement penser que tout cela n’intéresse personne, mais ce n’est pas grave. C’est une nouvelle habitude à prendre, une nouvelle hygiène de vie.

C’est comme apprendre une nouvelle langue étrangère. Il faut se familiariser avec les émotions, les sensations, les pensées et le vocabulaire et ensuite se lancer. Il faut dépasser ces premiers moments d’appréhension et de pudeur qui empêchent de se jeter à l’eau et font craindre le regard et le jugement des autres.


Montrer et apprendre à dire ce que nous ressentons n’est donc pas un aveu de faiblesse.

C’est juste un exercice auquel nous ne sommes généralement pas habitués et qui n’est pas facile mais indispensable pour notre équilibre physiologique et psychologique.


"Nous ne devons pas avoir peur de toucher, de sentir, de montrer notre émotion. La chose la plus facile dans le monde est d'être ce que vous êtes, d'être ce que vous ressentez. La chose la plus difficile est d'être ce que les autres veulent que vous soyez. Ne les laissez pas vous mettre dans cette position." - Leo Buscaglia


Accueillir et exprimer vos émotions est indispensable au bien-être


Pour réprimer vos sentiments le corps se met en tension et cette résistance se répercute sous forme de contractions dans votre dos, votre cou, votre visage….

En avoir plein le dos, serrer les mâchoires, sont autant d’expressions qui illustrent les effets de ces tensions dans le corps.


Quant aux émotions, l’impact physiologique est plus ou moins important en fonction des émotions et l’organisme est plus ou moins sollicité. Mais l’intensité et la répétition de ces sensations conduit le corps à surcharger petit à petit nos organes.

Les émotions sont le trait d’union entre le corps et l’esprit, il est donc normal que les émotions non gérées aient un impact sur la santé et ce d’autant plus lorsque certaines vulnérabilités physiques existent.

Il faut donc exprimer ses émotions afin d’éviter de les ruminer, et ancrer profondément des sensations qui viendront ensuite pourrir votre quotidien, vous ronger de l’intérieur et causer des douleurs et maux divers.

Cette expression peut se faire de multiples façons l’essentiel étant d’extérioriser les ressentis.


L’hypnose est un moyen efficace de dénouer tous ces nœuds émotionnels si vous souhaitez avancer plus léger dans la vie.

108 vues

Posts récents

Voir tout