• Cecile

Les émotions


Qu’est-ce qu’une émotion ?

Bien que nous vivions avec depuis nos premiers instants, il nous est difficile de mettre des mots dessus et parvenir à expliquer précisément ce dont il s’agit.


Le mot émotion vient du latin emovere dont le préfixe e signifie hors de, vers l’extérieur et de movere qui signifie mouvement. Cette étymologie indique finalement assez précisément le sens de ce mot.

L’émotion est un état bref et intense ressenti qui nous pousse à une réaction en fonction de l’expérience vécue (agréable, désagréable, …).

Ces réactions psychophysiologiques à un stimuli externe déclenchent une cascade de répercussions internes nous affectant de diverses façons et nous permettent d’orienter nos comportements et nos choix.

Chaque émotion a une raison d’être et doit être identifiée, accueillie et écoutée afin de nous guider dans nos choix et nos actions.


De nombreux chercheurs, scientifiques, psychologues … se sont intéressés aux émotions.

Pour Charles Darwin, elles sont innées, universelles et intimement liées aux expressions faciales.

Pour Paul Eckman, qui a mené des études sur la reconnaissance des émotions à partir des expressions faciales constatées sur des populations à travers le monde, il y a 6 émotions principales, dites aussi primaires ou universelles. Universelles car reconnues par tous, indépendamment de l’origine, de la culture, ou de l’éducation. Ces émotions sont la peur, la joie, la tristesse, la colère, le dégoût et la surprise. Une 7ème émotion universelle fut envisagée pendant un moment, mais les résultats n’étant pas suffisamment probants elle n’a pas été retenue. Ces émotions peuvent subtilement varier en intensité en fonction du contexte.


Ces émotions primaires se combinent entre elles pour former les émotions secondaires. Ces dernières ne sont pas appelées secondaires car moins intenses, moins importantes ou plus faciles à vivre. Elles sont dites secondaires car elles sont socialement influencées et n’ont pas de fonctions biologiques adaptatives. Elles nécessitent une véritable élaboration mentale et sont plus complexes. C’est le cas des émotions telles que la honte, le mépris, l’orgueil, la fierté, la gratitude, la culpabilité, …


Une émotion primaire comme la peur a pour vocation de nous protéger dans l’instant, mais sa prolongation dans le temps peut donner lieu à des sentiments tels que phobies, stress, angoisses, … Il en est de même pour chacune des émotions primaires (tristesse et dépression, colère et haine, …). C’est ce prolongement mental des émotions primaires dans le temps sous forme de sentiments qui peut réellement et profondément nous affecter.


Il est étonnant de constater que parmi les émotions primaires, seule la joie provoque un ressenti agréable, les autres sont plutôt désagréables.

Mais, pourquoi nos émotions sont-elles majoritairement des émotions négatives ?

Il faut garder à l’esprit que les émotions disent quelque chose. Elles ont donc avant tout une fonction utile, une raison d’être.

« Les émotions sont le trait d’union entre le corps et l’esprit » - Christophe André


Elles nous aident à identifier nos besoins et nous permettent de nous adapter. Elles sont comme des voyants lumineux qui nous incitent à l’action. Ces émotions négatives sont donc en fait particulièrement utiles. Elles sont là pour nous inciter à réagir. Il est donc important de parfaitement se connaitre afin de savoir les identifier, les distinguer, les comprendre et réagir de façon adaptée.


" L'émotion est ce moment où l'acier rencontre une pierre et en fait jaillir une étincelle car l'émotion est la source principale de toute prise de conscience. Point de passage de l'obscurité à la lumière, ni de l'inertie au mouvement sans émotion…

Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement."

Carl Gustav Jung.

51 vues

Posts récents

Voir tout

La peur